Project Room

Programme vidéo

PROJECT ROOM

http://www.artparis.com/services/artwork/img?size=150&media_key=4D47005e

Étoiles du Sud : art contemporain vidéo de la péninsule ibérique

Commissaire : Carolina Grau

Dans le cadre de la mise à l’honneur de la péninsule ibérique, la Project Room offre une vitrine à l’art vidéo créé au Portugal et en Espagne par des artistes de différentes générations qui témoignent des transformations culturelles, politiques et historiques de la société où ils vivent. La sélection regroupe uniquement des vidéos réalisées au cours de ces huit dernières années, dont certaines n’avaient jamais été montrées en France.

Nos yeux se tournent vers le passé de l’Espagne avec 111-119 Generalísimo/Castellana (2016) de Patricia Esquivias (née en 1979), qui parcourt une suite d’incidents minuscules sur un ensemble résidentiel construit vers la fin des années 1950. Les carreaux décoratifs sur la façade, derrière les balcons des appartements, présentent tous des motifs différents. Chacun de ces décors en céramique symbolise une ville européenne afin de « propager le sentiment que l’Espagne était un pays ouvert et international » à l’époque du régime répressif. Le fil narratif évoque le rôle de l’architecte, ses rapports avec l’art mural et les mythes transmis de génération en génération.

La crise économique a commencé à provoquer de graves troubles politiques en 2012 avec la mise en place d’un plan d’austérité budgétaire et la révélation de nouveaux cas de corruption. Au milieu du mois d’août, les artistes Jorge Galindo (né en 1965) et Santiago Sierra (né en 1967) ont fait défiler sept Mercedes noires sur l’avenue principale de Madrid dans une sorte de cortège funèbre non autorisé. Les voitures portaient sur leurs toits des portraits géants du roi d’Espagne et des six Premiers ministres élus depuis l’avènement de la démocratie. La vidéo en noir et blanc intitulée Los Encargados [Les Responsables] allie les images de la manifestation à un enregistrement sonore de La Varsovienne, le chant révolutionnaire polonais devenu l’hymne des arnacho-syndicalistes espagnols. Elle dénonce la culpabilité des gouvernants dans la situation économique alarmante qui perdure en Espagne.

Depuis quelques années, les températures estivales augmentent à cause du changement climatique. Au Portugal, les incendies à répétition ont englouti des forêts, des habitations et même des vies humaines. L’artiste portugais Nuno Cera (né en 972) s’est rendu dans l’une des régions les plus touchées, le district de Viseu au nord du pays. Sa vidéo V (2018) est une exploration visuelle du paysage naturel qui met en lumière ses formes, mais aussi ses dimensions symboliques, poétiques et allégoriques. Elle dévoile des lieux de mémoire, de conflit, de mystère et tension dans sa quête des éléments d’un ordre naturel.

C’est sur la notion de masculinité dans la société espagnole que Núria Güell (née en 1981) s’est penchée en recueillant la parole de prostituées venues de diverses régions d’Espagne. Sa vidéo De putas. Un ensayo sobre la masculinidad [Des putes, essai sur la masculinité], tournée en 2018, rend compte de ces entretiens. L’artiste voulait faire parler ces femmes de leur expérience personnelle et de leur connaissance intime de la masculinité.

Poursuivant sa réflexion sur les voyages continuels, l’artiste portugais Rui Calçada Bastos (né en 1971) rentre à Lisbonne. Une fois arrivé, il ne peut échapper à l’impulsion qui le guide, faisant vertu du nomadisme. Spectateur éternel (2016) nous emmène en voyage autour de sa chambre. À aucun moment nous ne voyons son occupant vagabond, mais la caméra promène un regard sensuel dans la pièce, sur le fauteuil et sur les murs caressés par la lumière mouvante du soleil. De temps à autre seulement, elle s’aventure à la fenêtre pour contempler les ombres fugaces des avions qui passent.

Envisager l’avenir possible du monde de l’art, tel est le propos développé par Boothworks (2017) de l’artiste espagnole Cristina Garrido (née en 1986), qui décrit une forme d’art internationale apparue vers les années 2010. Le stand [booth] de galerie y devient un support artistique au sein de la foire d’art conçue comme un espace d’exposition. Ce Booth Art, comme elle l’appelle, est nomade, transportable, « anti-galerie », éphémère, scénique, in situ et réfractaire à la marchandisation… Pourtant, le narrateur remet en question cette forme d’art perturbante en examinant ses liens avec le capitalisme, sa portée sociale et la priorité donnée au contexte plutôt qu’à l’objet.

L’absurdité et le chaos de la société sont au cœur de deux vidéos. La première No yo [Pas moi] (2018) emprunte son titre à la pièce de Samuel Beckett écrite en 1972. La voix féminine répète sans cesse : « Tout ce que je dis ne m’est pas arrivé. » Lúa Coderch (née en 1982) a enregistré en gros plan la bouche d’une femme qui récite un monologue composé de fragments syncopés au sujet d’une personne et de questions relatives à l’idée de discours. Des paraboles contemporaines se succèdent en continu et se fondent les unes dans les autres. La deuxième vidéo, réalisée par Francisco Queirós (né en 1972), assemble des images détournées et des scènes animées pour bâtir un univers visuel qui se caractérise par son étrange singularité. Intitulée Cosmic Death [Mort cosmique] (2015), elle manipule les codes narratifs de l’imaginaire enfantin, bousculés ici par des actions perverses venues du monde des adultes.

Grand Palais, Promenoir Nord
Projections en continu pendant la durée de la foire.

Avec le soutien de :

Artistes et vidéos présentés :

Rui Calçada Bastos
Spectateur éternel, 2016
Vidéo HD monocanal, noir et blanc, sonore, format 16/9
5 min 50 sec
Courtesy de l’artiste et des galeries Bruno Múrias et Irene Laub Montage Sandro Aguilar

Nuno Cera
V, 2018
Vidéo HD monocanal, noir et blanc, sonore, format 16/9
8 min 51 sec
Courtesy de l’artiste et de la galerie Miguel Nabinho, Lisbonne

Lúa Coderch
Pas moi, 2018
Video HD, couleur, sonore
Courtesy de l’artiste et de la galerie Àngels Barcelona

Patricia Esquivias
111-119 Generalísimo/Castellana, 2016
Vidéo HD monocanal, couleur, sonore
10 min 14 sec
5 exemplaires
Courtesy de l’artiste

Jorge Galindo & Santiago Sierra
Los encargados, Gran Vía, Madrid, agosto 2012
Les Responsables, Gran Vía, Madrid, août 2012
2012
Vidéo HD monocanal
5 min 55 sec
Courtesy des artistes

Cristina Garrido
Boothworks, 2017
Vidéo HD monocal, noir et blanc, sonore, fomat 16/9
13 min 27 sec
Exemplaire 5/5
Courtesy de l’artiste et de la galerie The Goma

Núria Güell
De Putas. Un ensayo sobre la masculinidad
Des putes, essai sur la masculinité

2018
Vidéo HD monocanal, couleur, sonore
57 min 56 sec
5 exemplaires
Courtesy de l’artiste et de ADN Galeria


Francisco Queirós
Cosmic Death
Mort cosmique

2015
Vidéo HD monocanal, couleur, sonore
20 min 42 sec
3 exemplaires
Courtesy de l’artiste